Fiches de personnage, textes et illustrations
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Shhh, dors

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nelphalyn
Plume et pinceau
avatar

Messages : 506
Date d'inscription : 18/08/2014

MessageSujet: Shhh, dors   Mer 20 Aoû - 13:31

Felaine sortit de la chambre à pas mesurés, silencieuse dans ses petites ballerines d’intérieur souples. En descendant les escaliers vers le rez-de-chaussée, elle croisa Alfred qui lui servit l’habituel petit sourire à la fois inquiet et compatissant qu’il affichait depuis la tentative d’empoisonnement sur Angus. L’envie de le secouer comme un prunier la saisit, mais comme d’habitude, elle lui répondit de ce doux sourire silencieux qu’elle offrait au monde entier en guise de masque depuis si longtemps qu’elle n’aurait su dire quand. Arrivée dans la cuisine, elle remplit la bouilloire, la mit sur le feu et raviva la flamme de quelques coups de soufflet. Elle patienta dans son long déshabillé de soie bleu saphir, le regard perdu dans l’âtre dansant. Elle réfléchissait tellement qu’à cette heure tardive elle n’était même plus capable de décider à quel sujet accorder son attention en premier. De fait, et pour une fois, elle ne pensais à rien d’autre qu’au mouvement des flammes. Fougueuses et pourtant lascives, douces mais brûlantes, leur paresseuse puissance dévorait le petit bois enfermé derrière la porte de verre épais de la cheminée de pierre. Inévitablement, ses pensées revinrent vers son fiancé endormi à l’étage.

Elle se souvenait de la boule d’angoisse qui s’était formée dans sa gorge quand il s’était écroulé dans l’eau du bassin. A cet instant, la réalité l’avait ébranlée. Un poison bien utilisé peut agenouiller la plus solide des personnes, la tuer aussi simplement qu’on souffle la flamme d’une bougie. Ses jolies certitudes sur la sécurité toute relative dans laquelle tous deux se tenaient grâce à leurs précautions et leurs petits jeux de pions avaient été balayées. Non, on n’est jamais réellement en sécurité. Si Tyna n’avait pas été là, Angus serait probablement mort ce soir.

Si personne n’en avait rien vu, derrière sa façade de calme, la colère avait emporté toute sa mesure habituelle. Elle se remémorait avec une pointe d’excitation malsaine son entretien avec le traiteur. Jamais elle n’avait déployé sa puissance à plein régime comme elle l’avait fait dans la cave du manoir. Jamais elle n’avait laissé le loisir à sa magie d’agir d’instinct, de l’emporter dans la folle danse du pouvoir, de lui monter à la tête. L’ivresse qu’elle avait ressentie lorsqu’elle avait ravagé la raison de cet homme à grand coups d’illusions atroces était à la hauteur de la peur qu’elle avait pu ressentir. Elle ne portait plus sa chevalière depuis quelques temps maintenant, et maintenir son flux magique tranquille lui demandait un effort de tous les instants. Ce lâcher prise sur son contrôle l’avait à la fois secouée, l’homme en était mort, mais aussi rassurée. Si elle devait un jour sortir de ses gonds pour protéger ce qui lui était cher, elle était prête. Mais malgré tout, elle entendait la voix profonde de son ancien maître de magie, celle qui la faisait trembler quand il haussait le ton et lui disait en marquant chaque mot. « La puissance n’est pas faite pour être utilisée. »

Elle était puissante, oui, très. Trop ? Non, pas trop. Elle ne ceindrait plus son annulaire droit de sa chevalière argentée. Elle ne briderait plus son pouvoir. Elle dompterait chaque jour le tourbillon magique qu’elle abritait, le battrait tel le forgeron martèle une lame rougie par le feu, et en ferait pleinement son arme. Discrète, silencieuse, invisible. Tantôt raffinée et élégante, tantôt brutale et dangereuse. On ne prévoit que rarement le danger de l’illusion, et Lyssa sait que l’ire des gens calme est redoutable. Non, la puissance n’est pas faite pour être utilisée, sauf quand il s’agit de protéger.

Ses sourcils froncés de détermination revinrent à leur place quand la bouilloire se mit à siffler. Elle la saisit et en versa l’eau dans deux tasses qu’elle porta à l’étage. S’installant dans le fauteuil près du lit après avoir posé l’infusion requinquante d’Angus sur la table de chevet, elle souffla sur son thé noir atrocement sucré par le miel et posa les yeux sur son fiancé endormi. Elle dit alors très bas :


- " C’en est fini de me préserver. L’araignée retisse sa toile, aucun serpent ne touchera le sol. "


Il s’agitât un peu dans son sommeil, proche de se réveiller, marmonnant comme à l’ordinaire en serrant un poing sur le drap jeté sur lui. Elle se leva pour aller se placer près de lui au bord du lit et passa un index replié sur sa joue, chassa doucement une mèche brune de son visage en souriant.


- " Shhhh, dors. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Shhh, dors
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dis-moi comment tu dors......
» Chut ! je dors
» Elle dort assise !!
» Bébé dort désormais dans sa chambre
» Marmotte le jour, petit démon la nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives :: Guild Wars 2 :: [Clos] - Felaine Ferdrael :: Textes-
Sauter vers: