Fiches de personnage, textes et illustrations
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sur les hauteurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nelphalyn
Plume et pinceau
avatar

Messages : 501
Date d'inscription : 18/08/2014

MessageSujet: Sur les hauteurs   Mer 20 Aoû - 13:29

Assise sur un muret dans les hauteurs du Promontoire Divin, derrière les bâtiments là où personne n’irait la chercher, elle balançait ses pieds éternellement chaussés de talons dans le vide. La ville s’endormait, éteignant peu à peu ses petites lanternes de conscience, livrant pleinement les ruelles à l’emprise des ombres. Elle repensa un instant à la journée qui avait risqué jusqu’au bout d’être parfaitement banale et ennuyeuse. Du matin au soir plantée devant ses recherches, croquis et maquettes de mantras, puis une visite aux caravaniers pour jouer sa série de cartes. Une série parfaitement honnête au contraire de celles qu’ils révélaient. Mais c’était bien normal après tout, ils ne la connaissaient pas encore. La confiance se gagne petit à petit, l’essentiel étant qu’elle sache ce qu’elle avait besoin de savoir et délivre son message.Le point de piquant dans cette journée classique fut le petit numéro de leur violoniste. Perspicace à l’extrême, il jouait très probablement au même jeu qu’elle et avec brio. A la différence près qu’il manipulait clairement les cartes du prédateur tandis qu’elle se faisait proie. Ah, que l’exercice était amusant. Se travestir en mulot alors qu’on est un faucon. Qu’elle est étriquée, cette petite peau de rongeur. Elle avait jeté des appâts, abattu des cartes un peu vite et singé la maladresse pour mieux dissimuler ce qu’elle avait réellement en main. Oui, c’était diablement amusant. Pour une fois qu’un adversaire intéressant se présentait, parfaitement charmant de surcroît, il aurait été stupide de refuser la partie. La soirée avec une partie de la troupe d’artistes d’agréable compagnie avait donc eu le mérite de lui changer les idées.Oui mais voilà. Maintenant qu’elle était seule avec elle-même, elle ressassait. L’entreprise dans laquelle elle s’était lancée avec ses consœurs, le grand retour des goûters organisés par madame sa mère, sa nouvelle connaissance magicienne, mais aussi l’absence soudaine de Valgher. Elle était fatiguée de trop penser à tout cela .
Le malotru ! Quel fieffé coquin qu’il faisait. Lui voler un baiser et s’évaporer, là, comme ça sans un mot. Elle avait été en colère au départ, puis s’était inquiétée, avait fouillé la ville, remuant ses anciennes sources d’information et écumant les ruelles les plus mal famées sans succès. Finalement, la jeune femme s’était résignée, après tout ça n’aurait probablement pas duré, et elle en avait bien assez des petites histoires. Trop d’énergie dépensée pour finalement rien.

Elle donna un petit coup énervé du plat de la main sur le muret, rien que pour le principe, et appuya sa tête sur le mur de derrière. Elle resta un moment dans cette position inconfortable, les fesses sur le muret à quelques trente centimètres de la paroi où s’écrasaient ses cheveux et les jambes dans le vide. Le regard fixé vers la voûte céleste, elle promena ses doigts dans l’air, jouant seule à se créer quelques illusions diaphanes, les regardant s’évaporer au fur et à mesure que de nouvelles naissaient du bout de ses ongles. Quand elle manqua de tomber, au bord de l’assoupissement, elle décida de rentrer. De son perchoir à ses draps brodés, elle réfléchit à tout ce qu’elle avait à penser, prévoyant, planifiant le reste de sa semaine et quand elle ferma les yeux tard dans la nuit, elle espéra que le lendemain serait un peu plus palpitant que les derniers jours passés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sur les hauteurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» lit et commode

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives :: Guild Wars 2 :: [Clos] - Felaine Ferdrael :: Textes-
Sauter vers: