Fiches de personnage, textes et illustrations
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [En travail] Heaum, Vigilante Sentinelle - Volume 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nelphalyn
Plume et pinceau
avatar

Messages : 482
Date d'inscription : 18/08/2014

MessageSujet: [En travail] Heaum, Vigilante Sentinelle - Volume 3   Mer 12 Juil - 14:00

Justine a écrit:



Heaum, vigilante sentinelle
Volume 1 : De la bonne pratique de la foi




Par Justine Pointacier
Clergé de Heaum
Ordre de la Flamme Éternelle




Préface


Jours saints universels et leurs fondements

  • 1 - Threean
  • 2 - Jorrist
  • 3 - Stormguard
  • 4 - Hallowhand
  • 5 - Scortryn
  • 6 - Anntarravin
  • 7 - Bordros



Une journée en prières

  • 1 - Vigiles
  • 2 - Laudes
  • 3 - Sextes
  • 4 - Vêpres
  • 5 - Complies



Le rosaire heaumite

  • 1 - Principe
  • 2 - Exemple d’une récitation complète du chapelet



Du mariage, des enfants et de la mort

  • 1 - L’institution du mariage aux yeux de l’Eglise
  • 2 - La présentation des enfants
  • 3 - La mort d’un heaumite



Conclusion





Dernière édition par Nelphalyn le Dim 16 Juil - 1:01, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelphalyn
Plume et pinceau
avatar

Messages : 482
Date d'inscription : 18/08/2014

MessageSujet: Re: [En travail] Heaum, Vigilante Sentinelle - Volume 3   Mer 12 Juil - 14:02

Justine a écrit:

Préface


(...)




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelphalyn
Plume et pinceau
avatar

Messages : 482
Date d'inscription : 18/08/2014

MessageSujet: Re: [En travail] Heaum, Vigilante Sentinelle - Volume 3   Mer 12 Juil - 14:07

Justine a écrit:


Jours saints universels et leurs fondements


1 - THREEAN - le 4 Tarsakh


Durendar Threean était depuis longtemps forgeron à Secombre, village de la Côte des épées, dans la province d'Eauprofonde. Il appris un jour l'existence d'une armée d'orques et de hobgoblins menés par un mage. Non pas une horde, mais une bande de guerre organisée, descendant depuis l'orée de la Haute Forêt avec l'intention d'attaquer Gué-de-la-Dague, alors que les caravanes s'y rassemblaient pour une foire. Cherchant à arrêter l'armée avant qu'elle ne puisse détruire Gué-de-la-Dague ou nuire à Secombre, il fit route jusqu'à Eauprofonde. Threean marcha et chevaucha jour et nuit à travers de la neige profonde et des blizzards hurlants, sur une succession de montures achetées précipitamment en chemin. Là il força son entrée dans le palais pour être entendu. Il fut blessé par des gardes puis tué par une membre de l'Ordre des Magistères chargé de défendre le palais.

Quand Khelben Arunsun appris ce qui s'était passé, il scruta l'armée et téléporta ses apprentis aux points stratégiques voisins bardés de sorts de bataille. Les forces ennemies furent alors mises en déroute avant de pouvoir atteindre la moindre habitation.

Le jour de la mort de Threean est désormais marqué par des festins au cours desquels des sermons exaltants sont prêchés. Des prêtres à pieds ou montés, en commémoration du périple de Threean, livrent des plateaux de nourriture et encouragent à toujours rapporter ou avertir des actes criminels et des événements suspects dont on peut être témoin, même si les autres n'y croient pas.



2 - JORRIST - le 9 Mirtul


Althan Jorrist était mal formé de naissance et subissait d'incessantes moqueries. Ses jambes arquées dont l'une était plus courte que l'autre ne lui permettaient pas de marcher convenablement. Sa tête semblait bien trop grosse pour son corps, l'un de ses yeux était plus grand et trop bas sur son visage, l'autre trop petit de perchait trop haut. Pourtant, malgré les gens qui l'évitaient ou lui jetaient des pierres, il choisit de servir ses voisins dans sa ville natale d'Elturel, passant ses journées à surveiller les terres environnantes par la magie, facilitant le repérage des brigands, repris de justice en fuite et monstres sauvages, pour les cavaliers de la ville.

Quand l'aptitude de Jorrist  pour les arcanes de la magie fut évidente, il fut recueilli par la sorcière Tartella Wyndsar d'Elturel. C'était une femme ordinaire, courtaude, sans histoire et qui avait servi toute une succession de dirigeants de la ville comme conseillère. Elle avait été leurs yeux, leurs oreilles et leur muscle de magie. Elle lui enseigna uniquement des sorts de détection et de divination, de peur qu'il n'essaie de se venger de tous ceux qui l'avaient maltraité. Il ne fit jamais rien de ce genre et périt finalement aux côtés de Wyndsar, dans la nuit du 9 Mirtul 1304, lorsque le mage Calishite Arash Ildroun se téléporta dans sa tour pour l'effacer du paysage local, car elle tentait de contrecarrer ses plans pour contrôler les commerçants locaux via une cabale de magiciens calishites.

Le jour de la mort de  Jorrist est désormais marqué par une procession musicale que tout passant ou membre de la communauté intéressé est libre de suivre ou rejoindre.Le clergé de Heaum choisit l'endroit de la procession qui est souvent leur temple, mais possiblement le sommet d'une colline ou un autre point d'observation stratégique. Les clercs, sorciers et magiciens heaumites ainsi que les sympathisants du clergé scrutent gratuitement via des sorts ou des objets, des personnes ou des endroits choisis par les gens ayant rejoint la procession. L'intention est de donner aux membres du public (avec préférence aux dévots de Heaum, puis à ceux s'étant joints à la procession) une image directe de ce qui est vu à travers la scrutation, de façon à ce qu'ils "voient par eux-même" et choisissent le mouvement de la scrutation.

Si la demande et les ressources le permettent, le processus se poursuit jusqu'au crépuscule. Les gens jettent ensuite des offrandes pécuniaires très modestes dans des heaumes retournés placés sur des supports et gardés par les clercs. Alors un festin généreux est célébré, aux frais des clercs.

Dans les petits villages, Jorrist peut ne consister qu'en un seul prêtre avec une boule de cristal et le festin peut n'être qu'un repas à l'auberge locale ou à la taverne pour lequel il offre le vin et la bière et les convives se cotisent pour la nourriture par un pot commun.



3 - STORMGUARD - le 6 Kythorn


Kulthan Stormguard était un chevalier du Dragon Pourpre qui a fut tué le 6 Kythorn 1322, alors qu'il combattait les hors-la-loi dans la Forêt du Roi pour défendre les bûcherons qu'ils terrorisaient, volaient et assassinaient. Il avait passé les trois dernières années de sa vie à chevaucher durement du camp forestier à la clairière des bûcherons, en passant par la loge de chasse et les demeures, essayant d'être partout en même temps, tentant de rendre la Forêt du Roi plus sûre. Sa mort incita les dragons d'alors  à «récurer» la forêt, réduisant considérablement les attaques de brigands et de monstres pendant plus d'une décennie.

Aujourd'hui, le festival de Stormguard est célébré par des démonstrations martiales, des concours et des tournois dans tout Cormyr. Des Dragons Pourpres hébergent, gèrent et participent largement à ces derniers, bien que n'importe qui puisse y prendre part, pour peu qu'il ne porte ou n'utilise rien de magique. Les combats se fondent entièrement sur la prouesse martiale. C'est un jour où tout le monde est égal du point de vue des convenances (y compris pour les retombées par la suite !). Le maintien de l'ordre est assuré par les Mages de Guerre de Cormyr.

Les événements de Stormguard vont des courses d'endurance en armure complète, à la lutte à nu, passant par les duels à l'épée perchés sur des bûches et la joute montée en harnois. Ils se déroulent sur des marchés ou d'autres lieux où le public peut se rassembler pour regarder, encourager et parier. Ils sont accompagnés d'opérations de recrutement menées par des disciples du dragon retraités (que l'on paye grassement pour la journée).

Boire est interdit et très mal vu pour les Dragons Pourpres qui participent à Stormguard. Mais la Couronne finance les festins publiques colossaux qui commencent au crépuscule. Ces derniers sont souvent animés par des danseurs sur tables (et parfois des marchands locaux qui cherchent à attirer le client au petit matin) ou par des mages faisant des démonstrations de magie.



4 - MAELRA - 4 Flammerige


Maelra Hallowhand était une grande et forte fille de fermier, devenue célèbre comme archère montée sous le règne du roi Duar. Elle mena une petite bande de jeunes locaux (garçons et filles) chevauchant à travers la campagne au nord-est de Cormyr, maintenant la paix et chassant les monstres sauvages (beaucoup plus nombreux à l'époque). Maelra fut assassinée le 4 Flammerige 471 par un infâme baron local qui le paya de sa vie lorsque le roi le découvrit.

Le jour de Maelra est célébré désormais par des concours de tir à l'arc suivis des fêtes nocturnes auxquelles les femmes réputées pour avoir gardé, défendu ou surveillé autrui sont louées avec nombre de toasts portés, des concours et des contes. En Cormyr, des prix en espèces pour les gagnants du tournoi sont offerts par la Couronne, par l'intermédiaire des seigneurs locaux, des commandants Dragon Pourpres, et même des collecteurs d'impôts envoyés dans des communautés plus petites spécifiquement pour ce travail.



5 - SCORTRYN - 14 Eleinte


Elkar Scortryn était un mage de Neverwinter dont la vigilance a sauvé cette ville d'une attaque sournoise qui autrement l'aurait probablement submergée et détruite. La plupart des hordes orques courent sur la surface, dans une vaste foule mouvante de tribus et de factions souvent hargneuses, dont les dirigeants envoient les membres au loin autant pour les empêcher de se battre les uns contre les autres que pour chercher des ennemis et piller.

L'une des hordes qui surgit en 1339 vint vers la ville par des cavernes, des caves, des chambres de stockage et des tunnels, se déplaçant à la surface uniquement de nuit ou sous le couvert d'une forêt épaisse. Par chance, Scortryn remarqua quelques orques alors qu'il scrutait une piste pour un client marchand préoccupé par un convoi qui n'était pas arrivé. De sa propre initiative, le magicien commença à fouiller magiquement les cavernes connues dans les environs de Neverwinter ainsi que les orques qu'il avait repérés. Il découvrait alors la horde.

Seul, il rassembla des magiciens protecteurs et novices et des aventuriers désireux de se faire un peu d'argent en une force défensive qui fit effondrer plusieurs cavernes sur la plus grosse partie de la horde, obligeant le reste à gagner la surface. Le peuple de Neverwinter prit les armes à la hâte et les détruisit dans une série d'escarmouches sanglantes qui atteignirent presque les portes de la cité.

Le jour de Scortryn est désormais célébré par les prêtres et dévots de Heaum à travers Faerûn, des sorciers, qui festoient en l'honneur des magiciens, sorciers et spécialement les novices apprentis peu entraînés à l'Art, ainsi que les aspirants magiciens, leur offrant des présents autant que de la nourriture et des boissons, déclamant leurs noms dans des discours aux locaux, attirant souvent sur eux l'attention de clients ou maîtres potentiels. Les récits font état de magiciens vigilants qui aident autrui bénévolement, à l'opposé des histoires les plus communes de mages locaux vivant reclus ou comme des tyrans.



6 - ANNTARRAVIN - 21 Marpenoth


Torntyn Anntarravin était un maître d'armes de Tethyr qui vécut il y a des siècleset servit dans plusieurs duchés du royaume pour former des soldats, non aux tactiques de champ de bataille ou la guerre à proprement parler, mais à la vigilance personnelle, la protection des lieux, des objets ou personnes de valeur. Leur apprenant à être correctement équipés, à mémoriser les visages et les noms, à varier les lieux et méthodes de fouille et surveillance, à travailler ensembles convenablement pour qu'un gardien ne puisse jamais être pris seul et au dépourvu. On lui attribue une grande partie de l'efficacité des gardes du corps et vigiles du royaume. Mais aussi par extension, puisque d'autres ont observé et copié ses méthodes, l'efficacité de ceux d'autres terres également.

Le jour d'Anntarravin est désormais marqué par des fêtes locales de remerciements pour les gardiens. Le jour est chômé pour ces derniers, leurs devoirs habituels étant accomplis par des prêtres de Heaum, des mages de bataille ou des organisations équivalentes comme des guildes locales par exemple. Durant ce jour, les gardiens peuvent manger et boire gratuitement. Au cours des dernières décennies, Anntarravin est également devenu un jour où les fabricants et vendeurs d'armes et en particulier d'armures, casque et boucliers, se rassemblent au cours de foires de commerce ou mettent en place leurs propres étals extérieurs pour vendre leurs marchandises. En Cormyr, l'interdiction de porter les armes est levée pour la journée,  afin que les gens puissent librement faire leurs emplettes.



7 - BORDROS - le 10 Uktar


Bordros était un «baron voleur» ayant vécu il y a des siècles de cela dans les montages qui encerclent maintenant le nord d'Amn. Il était soi-disant un seigneur ayant gouverné un groupe de malfaiteurs venus de son propre château dans les montagnes. C'était un homme gigantesque, semblable à un ours bagarreur, versé dans la boucherie, mais qui avait une qualité qui rachetait le tout. Tous les prêtres, des ermites à ceux qui des abbayes, étaient strictement hors limites quand il s'agissait de pillage et de mauvais traitements. Même ceux qui prenaient les armes contre lui. En outre, il chevauchait régulièrement à bride abattue pour venir à l'aide de temples, d'abbayes et même prêtres isolés s'il apprenait qu'ils étaient menacés. Bordros déposait la majeure partie de ses offrandes aux autels de Heaum mais défendait les religieux de toutes les confessions.

Le jour de Bordros est célébré à présent par les courses à pieds ou à cheval, avec équipement complet. Ces concours incluent souvent des prix et se font habituellement sur de longues distances à travers le pays, avec des obstacles à franchir tels que des murets, des ruisseaux ou des fossés. Dans certaines villes, ce sont de grands circuits à travers la cité. Les courses ont de solides histoires de débordements et de heurts. Lorsque les courses sont terminées, des festins financés par des heaumites se tiennent jusqu'à l'aube suivante, souvent accompagnés d'un débit important de boisson et de débauche. Il s'agit d'un moment de laisser-aller même pour les heaumites les plus dévots.






Dernière édition par Nelphalyn le Dim 16 Juil - 18:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelphalyn
Plume et pinceau
avatar

Messages : 482
Date d'inscription : 18/08/2014

MessageSujet: Re: [En travail] Heaum, Vigilante Sentinelle - Volume 3   Jeu 13 Juil - 9:02

Justine a écrit:


Une journée en prières


La vie religieuse s’articule autour de la prière, de l’étude de la parole divine, de l’interprétation des dogmes. Ainsi, en échange de notre foi, de notre dévotion et de nos prières, notre divinité nous accorde ses grâces. S’il n’est pas obligatoire pour un profane de prier toute la journée durant, il est fortement encouragé de se recueillir, afin de soigner sa foi et sa piété. Pour un dévot en revanche, nous devons une dévotion constante et assidue à notre Seigneur.

Les grâces quotidiennes n’ont pas nécessairement besoin d’être très longues, cependant l’on peut donner la série d’exemples suivants pour chacune des heures canoniques de la journée. Le principe très simple consiste en une courte grâce suivie d’un instant de recueillement, tourné vers Heaum.


1 - Vigiles, vers la minuit


“Je veille-donc, à l’image de la Sentinelle, car au milieu de la nuit seule demeure sa vigilance.  
Je veille et rends grâce à Heaum, dieu gardien à l’oeil sans sommeil qui alors que chacun est assoupi demeure attentif.”


2 - Laudes , au lever du jour


“J’ouvre les yeux et dédie à Heaum les premiers mouvements de mon âme et de mon esprit. Qu’il me permette de recevoir sa parole de droiture et de protection. Puisse-t-il affûter mon attention à l’image de son Éternelle Vigilance.”


3 - Sextes, vers midi


“A la table du midi, je me tourne vers le Vigilant. Puisse-il rassembler mon attention si je me suis dispersée, puisse-il rouvrir mes yeux s’ils se sont assoupis, que mes pensées demeurent fixées sur ma foi et mon devoir.”


4 - Vêpres, en début de soirée


“A la table du soir, je me tourne vers la Sentinelle. Que depuis sa Veille Éternelle il préserver le sommeil des pauvres, des faibles, des blessés et des enfants, alors qu’ils se préparent à s’assoupir quand lui jamais ne dort.”


5 - Complies, le soir au coucher


“Au coucher je m’en remets à Heaum. Grâce lui soit rendue pour l’inspiration qu’il me confère jour après jour. Grâce lui soit rendue pour les dons qu’il m’offre afin que je puisse au mieux le servir.”





Dernière édition par Nelphalyn le Jeu 13 Juil - 15:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelphalyn
Plume et pinceau
avatar

Messages : 482
Date d'inscription : 18/08/2014

MessageSujet: Re: [En travail] Heaum, Vigilante Sentinelle - Volume 3   Jeu 13 Juil - 9:03

Justine a écrit:


Le rosaire Heaumite


1 - Principe


Le rosaire est une forme de dévotion qui consiste à réciter trois chapelets. Un chapelet heaumite est composé de quatre suites de douze grains, séparés entre eux par un grain plus gros, et d’une branche terminale de trois grains qui s’achève par le symbole de Heaum. Cette suite de permettent de méditer sur les dogmes du Vigilant en faisant défiler les éléments du chapelet entre ses doigts.

La façon la plus courante de réciter le rosaire est la suivante :
Le symbole de Heaum en main, le priant se signe
Sur le premier grain il rend hommage aux vaillants
Sur le second il rend hommage aux protecteurs
Sur le troisième il rend hommage aux honorables
Ensuite, sur les gros grains, il rend hommage à Heaum
Puis sur les petits grains il récite les douze points de dogme les uns après les autres sur les



2 - Exemple d’une récitation complète du chapelet


Sur le symbole de Heaum, en se signant : “Mon Seigneur à la veille éternelle, je vous salue.”
Premier grain : “Respect aux vaillants”
Second grain : “Honneur aux protecteurs”
Troisième grain : “Hommage aux honorables”
Gros grains : “Gloire à Heaum la Sentinelle”
Ne trahissez jamais la confiance que l'on vous porte
Soyez vigilant
Patientez, attendez et observez soigneusement
Soyez juste et diligent dans l'application de vos ordres
Protégez les pauvres, les faibles, les blessés et les enfants
N'acceptez jamais de les sacrifier pour vous-même ou les autres
Anticipez les attaques et soyez constamment prêt
Connaissez vos ennemis
Prenez soin de vos armes de manière à ce qu'elles puissent accomplir leur devoir lorsque le moment viendra
Une soigneuse organisation permet toujours de contrer des actes précipités
Obéissez toujours aux ordres, du moment que ces ordres obéissent aux principes de Heaum
Démontrez l'excellence et la pureté de votre loyauté et de votre dévotion au rôle de gardien et de protecteur




Dernière édition par Nelphalyn le Jeu 13 Juil - 15:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelphalyn
Plume et pinceau
avatar

Messages : 482
Date d'inscription : 18/08/2014

MessageSujet: Re: [En travail] Heaum, Vigilante Sentinelle - Volume 3   Jeu 13 Juil - 9:03

Justine a écrit:


Du mariage, des enfants et de la mort




1 - L'institution du mariage aux yeux de l'Eglise




2 - La présentation des enfants




3 - La mort d’un heaumite




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [En travail] Heaum, Vigilante Sentinelle - Volume 3   

Revenir en haut Aller en bas
 
[En travail] Heaum, Vigilante Sentinelle - Volume 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Volume de lait et tirage du lait au travail
» Sociologie du travail
» norme du travail
» Cours de secourisme en milieu de travail
» pas de travail pas de problème

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Neverwinter Nights 2 - Erethil :: Justine Pointacier :: Textes-
Sauter vers: